Niveau de motricité et chaussures

 

Nos enfants se mettent à marcher quand ils se sentent confiant et que leur corps se sent prêt. Il faut les faire confiance et les laisser faire, accompagnez-les et encouragez-les.

Il se lâchera quand il sera prêt. S’il prend son temps, c’est qu’il en a besoin. Votre enfant aura d’autant plus confiance en son corps et en l’environnement que vous l’aurez laissé traverser toutes les étapes à son rythme.

 1er pas bébé

C’est entre 10 et 18 mois que les bébés font habituellement leurs premiers pas. De nombreux facteurs peuvent influer sur l’âge auquel les premiers pas seront faits, par exemple le tempérament, les préférences, la taille, le poids et la force musculaire de l’enfant.

Pour que bébé puisse marcher, son cerveau doit aussi avoir atteint un certain stade de développement et être capable d’envoyer les messages appropriés aux muscles.

 

Comme la marche dépend de la motricité globale, votre enfant doit, pour apprendre à marcher, avoir déjà développé les grands muscles de son tronc qui soutiennent et permettent les mouvements du cou, des épaules, du dos, des bras et des jambes.

Avant de marcher, il y a toutefois des étapes précises à franchir. Chacune doit d’ailleurs être franchie afin de passer à l’étape suivante. Votre enfant passe donc par plusieurs phases de marche tout au long de son enfance. Ainsi chaque niveau a ses caractéristiques et ses chaussures en fonction.

 

Voici les différentes étapes de sa progression de son point de vue :

1)     Je rampe et fais du 4 pattes : Le mieux pour moi c’est de rester pieds nus à la maison pour une meilleure proprioception. En hiver je suis mieux avec des chaussons souples antidérapants.

2)     Je me lève, je cherche mon équilibre et je marche avec appuis : rien ne presse, je continue le pieds nu à la maison ou avec des chaussons souples s’il fait trop froid. Pour les aventures en extérieur, je suis mieux avec des chaussures très souples comme transition avant les vraies chaussures de grand !

3)     J’avance sans me tenir et sans aide mais je trébuche encore un peu : Il me faut des chaussures pour explorer le monde et protéger mes pieds. L’idéal ce sont des chaussures avec des semelles fines et légères.

4)     Je ne trébuche plus, je cours, monte, grimpe et enjambe : J’use donc beaucoup plus mes chaussures, le mieux pour moi ce sont des chaussures souples avec une semelle plus résistante.

5)     Je cours rapidement, je maîtrise l’équilibre et ma direction : Je suis presque un expert, il est conseillé pour moi des chaussures souples mais résistantes avec des semelles plus épaisses et résistantes.

phases marche bébé

Tout comme votre enfant évolue à son rythme, ses pieds aussi se développent à leur rythme. Jusqu’à 3 ans les os du pied n’ont pas fini de se solidifier donc il est préférable de ne pas le comprimer dans une chaussure trop rigide au risque de perturber le développement.

Préférez des modèles à lacet ou à scratch pour un meilleur ajustement, le pied sera bien maintenu sans être rigide. Vous pouvez très bien mettre à votre enfant des chaussures montantes mais attention à ne pas trop comprimer les malléoles (les petites bosses au niveau de la cheville).

Les modèles avec voûte plantaire ne sont pas nécessaires voir même contre-productif. Les enfants ont naturellement des pieds plats jusqu’à 4-5 ans. Cela est dû à des coussinets graisseux qui servent de voûte naturelle. Ils disparaissent progressivement avec la marche et le développement des muscles. Ajouter un soutien artificiel peut entraîner un affaissement du pied par manque de développement des muscles plantaires.